République française

Accès rapide:

Loi PACTE n°2019-486 du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises

FRANCE: La loi PACTE (Art. 81) allonge le délai de prescription de 3 à 6 ans pour le déclenchement des poursuites par l’AMF.

L’article 81 de la loi PACTE allonge le délai de prescription de 3 à 6 ans pour le déclenchement des poursuites par l’AMF.

Cela permet d’instaurer un cadre cohérent entre les procédures pénales et  les procédures administratives de l’AMF.

La loi PACTE ajoute deux phrases à l’article CMF L621-15 , qui nous éclairent sur les modalités de mise en œuvre:

« Le point de départ de ce délai de prescription est fixé au jour où le manquement a été commis ou, si le manquement est occulte ou dissimulé, au jour où le manquement est apparu et a pu être constaté dans des conditions permettant l’exercice par l’Autorité des marchés financiers de ses missions d’enquête ou de contrôle. Dans ce dernier cas, le délai de prescription ne peut excéder douze années révolues. »

Souhaitez-vous échanger sur ce sujet?

Articles de la même thématique

République française

FRANCE: La loi PACTE (Art. 81) allonge le délai de prescription de 3 à 6 ans pour le déclenchement des poursuites par l'AMF.

Cela permet d'instaurer un cadre cohérent entre les procédures pénales et  les procédures administratives de l'AMF.

EUROPE: Cartographie des risques de la BCE, pour 2019

La BCE vient de publier son évaluation des risques pour la zone euro sur un horizon de deux à trois ans.

EUROPE: Plan d'action 2019 de l'ESMA - Le Brexit, les données et la cybersécurité

,
L’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) a publié aujourd’hui son programme de travail pour la supervision 2019, qui détaille les principaux domaines de focalisation de l’année à venir pour la supervision des référentiels centraux (TR), des agences de notation infrastructures de marché de pays tiers telles que les contreparties centrales de compensation de pays tiers et les dépositaires centraux de titres de pays tiers (TC-CSD).

EUROPE: L'ABE recherche la responsabilité des régulateurs dans l'affaire DANSKE BANK - Blanchiment

,
Une enquête est ouverte à la suite d'une lettre de la Commission européenne invitant l'ABE à utiliser ses pouvoirs pour vérifier si les autorités estoniennes et danoises compétentes ont pu méconnaître les obligations qui leur incombent en vertu du droit de l'Union. Avant d'ouvrir officiellement l'enquête, l'EBA a mené des enquêtes préliminaires auprès des deux autorités.

FRANCE: L’Autorité des marchés financiers dévoile ses priorités de régulateur pour 2019

, ,
Le 10 Janvier 2019, L'AMF a publie un document décrivant les thématiques qui constitueront ses priorités de supervision pour l’année 2019 pour les sociétés de gestion, les intermédiaires de marché et en matière de commercialisation.