E-Veille

Article publié sur internet et sélectionné lors du processus de business intelligence monitoring de BPA

FRANCE : L’AMF publie son rapport 2019 sur le gouvernement d’entreprise et la rémunération des dirigeants des sociétés cotées

Résumé

Le présent rapport est élaboré en application de l’article L. 621-18-3 du code monétaire et financier, issu de la loi de sécurité financière du 1er août 2003, qui charge l’AMF d’établir chaque année un rapport se fondant sur les informations publiées par les sociétés cotées sur un marché réglementé ayant leur siège statutaire en France, en matière de gouvernement d’entreprise et de rémunération des dirigeants. Il s’agit du 16ème rapport rédigé par l’AMF en la matière.
Ce rapport présente successivement les évolutions en matière de gouvernance et de rémunération puis comprend des développements approfondis sur un thème d’actualité : le dialogue actionnarial. Il inclut enfin une partie dédiée aux faits saillants et constats de non-conformité effectués lors de la revue annuelle des documents de référence de sociétés cotées sur un marché réglementé

Table des matières du rapport

SYNTHÈSE ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… 3

PARTIE 1 – ÉVOLUTIONS EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE ET DE RÉMUNÉRATION ………………………………… 6
1. UNE ACTUALITÉ EUROPÉENNE RICHE QUI FAIT ÉVOLUER LES LIGNES DE LA GOUVERNANCE FRANÇAISE…….. 7
1.1. D’une gouvernance actionnariale à une gouvernance plus partenariale. ……. Erreur ! Signet non défini.
1.2. Impact et influence de la « Directive SRD2 » sur le marché français …………………………………………………………………………. 11
1.3. Autres évolutions en matière de gouvernance prévues par la loi « PACTE » ………………………………………………………………. 16
2. DES ÉVOLUTIONS NATIONALES AMORCÉES DE LONGUE DATE ET SUIVIES PAR L’AMF …………………………………….. 24
2.1. Les assemblées générales ………………………………………………………………………………………………………………………………………. 24
2.2. L’activisme, au coeur de l’actualité …………………………………………………………………………………………………………………………. 25

PARTIE 2 – ÉTUDE SUR LE DIALOGUE ACTIONNARIAL ……………………………………………………………………………………. 28
OBJET ET MÉTHODOLOGIE DE L’ÉTUDE …………………………………………………………………………………………………………………… 30
RÉSULTATS DE L’ÉTUDE ……………………………………………………………………………………………………………………………………………. 33
1. LE DIALOGUE AU SEIN DU CONSEIL ……………………………………………………………………………………………………………………… 33
1.1. La présence des actionnaires au sein du conseil ………………………………………………………………………………………………………… 33
1.2. La prévention des conflits d’intérêts ………………………………………………………………………………………………………………………… 40
2. LE DIALOGUE PERMANENT …………………………………………………………………………………………………………………………………… 44
2.1. La personne en charge du dialogue ………………………………………………………………………………………………………………………….. 44
2.2. Le contenu du dialogue …………………………………………………………………………………………………………………………………………… 47
2.3. L’information du conseil …………………………………………………………………………………………………………………………………………. 47
2.4. Les résultats du dialogue permanent ………………………………………………………………………………………………………………………… 48
2.5. Une information peu détaillée sur la prise en compte des demandes des investisseurs ………………………………………………….. 48
3. LE DIALOGUE AVEC LES ACTIONNAIRES À L’OCCASION DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE …………………………………………. 50
3.1. Peu de contestations des actionnaires en assemblée générale ……………………………………………………………………………………… 50
3.2. Des résultats de vote différents selon le type de résolution …………………………………………………………………………………………. 52

PARTIE 3 – AUTRES CONSTATS EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE ET DE RÉMUNÉRATION ………………………… 64
1. RÉFÉRENCE AU CODE AFEP-MEDEF PAR UNE SOCIÉTÉ ÉTRANGÈRE ……………………………………………………………………. 65
2. CONVENTIONS DE PRESTATIONS DE SERVICES …………………………………………………………………………………………………….. 66
3. LES ADMINISTRATEURS INDÉPENDANTS ………………………………………………………………………………………………………………. 67
4. LES RÉMUNÉRATIONS LONG TERME ……………………………………………………………………………………………………………………… 69

ANNEXE 1 : LISTE DES SOCIETES DE L’ECHANTILLON ……………………………………………………………………………………………… 69

Consultez le texte source

[pdf-embedder url=”https://www.globalbpa.com/wp-content/uploads/2020/01/AMF_RAPPORT_Gouvernance-entreprises-2019.pdf”]