Renforcer le dispositif de Sécurité Financière de la ligne métier, en France et à l’international

Besoin du client

Le besoin se structurait en 2 parties:

  • Faire un état des lieux des dispositifs de différentes filiales de la ligne métier (Hong-Kong, Singapour, Taiwan, Italie, Londres, News-York, etc).
  • Évaluer l’apport et les modalités de l’introduction des outils logiciels groupe utilisés à des fins de détection des situations à risque (Blanchiment des capitaux et de Financement du terrorisme)

Mission réalisée

1-Diagnostic et benchmark des filiales étrangères

BPA en s’appuyant sur son expertise de la thématique « Lutte Anti-Blanchiment et Financement du Terrorisme », a utilisé ses grilles d’audit interne, pour concevoir un outil de diagnostic permettant d’évaluer, dans le contexte des législations locales,

  • les 4 grands compartiments de fonctionnement des filiales,
  • la maitrise des 5 axes d’analyse du risque pour en déduire un niveau de maturité et de maitrise ,
  • ainsi qu’un scoring pour le benchmark des filiales entre-elles.

L’étude a inclus, les risques apportés par les réseaux commerciaux et de partenaires de chacune des filiales.

Les dirigeants des filiales concernées ont pu se situer quant aux exigences de la ligne métier et formuler un plan d’action personnalisé pour le renforcement de leur dispositif.

2-Outil de profilage et de filtrage anti-blanchiment

Dans un second temps, l’outil de profilage et de filtrage envisagé a été étudié tant dans ses aspects techniques et fonctionnels que dans la perspectives de prendre en compte les scénarios de risques identifiés.

BPA a commencé par analyser les requêtes informatiques développées au regard des typologies de risques déjà identifiées par BNP Paribas Assurances

L’étude à conduit BPA, avec les équipes du Système d’Information, à:

  • travailler sur la qualité des données et les mécanismes d’alimentation du datawarehouse
  • faire évoluer l’urbanisation du système d’information, afin de faciliter son adéquation avec les fonctionnalités de ce type d’outil , assurer une maintenance optimale et refléter en quasi temps réel les évolutions réglementaires.

L’analyse de la prise en compte des scénarios de risques a montré en quoi l’outil n’était pas adapté au profil d’activité du métier de l’assurance, qui n’est pas sur une logique de flux contrairement aux banques. Le responsable de la Sécurité Financière du Groupe a validé les conclusions de l’analyse conduite par BPA.