Accès rapides:

  • Arrêté du 21 décembre 2018 relatif au rapport sur l’organisation des dispositifs de contrôle interne de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme et de gel des avoirs

Publication de l’arrêté du 21 décembre 2018 relatif au rapport sur l’organisation des dispositifs de contrôle interne de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme et de gel des avoirs

Le gouvernement vient de publier l’arrêté relatif au rapport annuel concernant les dispositifs de lutte contre le blanchiment des établissements assujettis.

Evolution du référentiel normatif

Cet arrêté va remplacer le “QLB” autrement dit les annexes de l‘instruction ACPR n° 2018-I-05.

Une plus grande clarté

Il est intéressant de noter l’organisation des 2 annexes de l’arrêté:

  • L’annexe 1 est un rapport de contrôle interne dédié à la LCB-FT et au gel des avoirs au niveau de chaque établissement.
  • L’annexe 2 est un rapport de contrôle interne dédié à la LCB-FT et au gel des avoirs, consolidé au niveau groupe.

Les établissement sont mis en situation de responsabilité

Nous notons au passage, que ces annexes demande aux établissements assujettis de rapporter les mesures de contrôle interne qui visent à l’efficacité des dispositifs de contrôle interne en matière de LCB-FT et de gel des avoirs.

Contrairement au QLB, les établissements sont placés dans une position de responsabilité.

A ce titre, ils sont invités à présenter les principaux facteurs de risques identifiés.

Au regard de ces risques le gouvernement demande aux établissements de préciser les moyens (ETP) impliqués dans le dispositif LCB-FT.

Utilement, l’arrêté demande aussi à ce que soient communiqués tous les seuils et limites définis par l’établissement dans le cadre de son dispositif LCB-FT.

Le dispositif LCB-FT doit donc correspondre au profil de risque et aux activités de l’établissement, sur la base de ses opérations réelles.

L’approche de l’arrêté contraste avec l’approche QCM du QLB.

L’exercice du contrôle interne

L’arrêté distingue clairement le rôle du contrôle permanent, de celui du contrôle périodique et demande à chacun de caractériser son activité (paramètres d’un programme de travail) et d’en rapporter les conclusions.

Un focus est demandé sur des situations potentiellement à risque:

  • La tierce introduction
  • Les transferts de fonds
  • La correspondance bancaire

Notre avis

En conclusion, nous accueillons très favorablement cet arrêté.

Souhaitez-vous échanger sur ce sujet?

Consultez le texte

FRANCE-ARRETE-Rapport-LCBFT-20181227-joe_20181227_0299_0008

Annexes associées

Les 2 annexes sont incluses dans le document inséré ci-dessus.

  • ANNEXE I: MODÈLE DU RAPPORT DE CONTRÔLE INTERNE DÉDIÉ À LA LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME (LCB-FT) ET AU GEL DES AVOIRS (ÉLÉMENTS À FOURNIR SUR BASE SOCIALE)
  • ANNEXE II: MODÈLE DU RAPPORT DE CONTRÔLE INTERNE DÉDIÉ À LA LCB-FT ET AU GEL DES AVOIRS (ÉLÉMENTS À FOURNIR SUR BASE CONSOLIDÉE) (6)

Autres ressources

Pour mémoire, l’annexe 1 de l’instruction 2018-I-05

ACPR-INSTUCTION-2018-i-05-annexe-1

Articles de la même thématique

EUROPE: Mise à jour de la liste des pays non coopératifs au niveau fiscal

Mise à jour de la liste de l'Union Européenne au regard de l'évasion fiscale, en date du 12 Mars 2019

FRANCE: UBS condamné à 3,7 milliards d'euros d'amende, pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale

,
Le tribunal correctionnel de Paris a suivi le réquisitoire du parquet national financier. Il a condamné ce mercredi 20 février la plus grande banque suisse, UBS AG, à une amende de 3,7 milliards d'euros pour "démarchage bancaire illégal" et" blanchiment aggravé de fraude fiscale" en France, condamnant une faute d'une "exceptionnelle gravité"
République française

FRANCE: Etat des Conventions Judiciaires d'Intérêt Public (CJIP)

, , ,
BPA maintient à jour la liste des conventions judiciaires d'intérêt public conclues au titre de la loi Sapin 2, dans le cadre de sa veille et de l'évaluation des risques de non-conformité

FRANCE: McDonald’s négocie avec le parquet financier pour éviter un procès pour fraude fiscale

FRANCE: McDONALD est poursuivi pour blanchiment de fraude fiscale, le géant américain du burger pourrait signer une "convention judiciaire" pour mettre fin à l’enquête pénale sur ses montages fiscaux.

Prévention et détection de la fraude fiscale - nouveau parcours 2019

,
En octobre 2018, l'ACPR a rappelé aux établissements bancaires et financiers la nécessité de renforcer leur dispositif anti-fraude fiscale.Ce cycle de formations d'une demi-journée vous permet d'atteindre cet objectif.

La lutte contre la fraude fiscale monte d'un cran pour les banques

L'ACPR vient de publier une note invitant les banques à renforcer leur dispositif de lutte contre la fraude et l'évasion fiscale (Octobre 2018).La lutte contre la fraude fiscale est déjà couverte par le dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux depuis le décret n°2009-874 du 16 Juillet 2009, définissant les 16 critères qui permettent de déclarer un soupçon de fraude fiscale à TRACFIN, comme défini à l'article L561-15 du code monétaire et financier.

Fraude et évasion fiscale: les fondamentaux

La fraude fiscale, l'évasion, fiscale, l'évitement fiscal, l'abus de droit, sont autant de concepts "flous" qu'il y a lieu de préciser, d'autant que nombreuses nuances existent en fonction des pays.Cette formation vous permettra de connaitre les différents référentiels et leurs obligations, au niveau international, Européen, national (USA, France, UK).

Les ateliers BPA sur "la fraude et l'évasion fiscale"

,
La lutte contre la fraude et l'évasion fiscale est non seulement un devoir moral, mais est une obligation soutenue par une règlementation nationale qui se renforce avec, notamment, la nouvelle loi de finance rectificative du 28 décembre 2017 et les directives européennes de lutte contre le blanchiment ...

Fraude et évasion fiscale: quels sont les pays à risque?

,
"Golden passport", pays à fiscalité allégée, paradis fiscaux, zones franches, offshore/onshore, les régimes préférentiels dommageables, Les Etats et Territoires Non Coopératifs - ETNC, les listes de pays toutes trop politiquement correctes, etc.Cet atelier vous permettra de savoir comment définir son propre référentiel pour développer une politique raisonnable et efficace de détection et de protection.